Blogue

La maman-perroquet

Ou les bienfaits de l’utilisation d’un calendrier de routine

T’es-tu déjà sentie comme un parent-perroquet, constamment juché sur l’épaule de ton enfant pour lui répéter par automatisme la tâche à  exécuter ? « Mathis, va brosser tes dents ! Sofia, va t’habiller ! Édouard, dépêche-toi de finir de manger tes céréales ! » C’est essoufflant tout ça, non? Si tu es lassée de répéter constamment, il est aussi fort probable que ton petit pirate soit tanné de t’entendre! Afin de transformer ta dyade perroquet fatiguant/pirate opposant, voici une bonne stratégie.

Afin de favoriser le sentiment de sécurité de ton enfant et le développement de son autonomie, offre à ton petit pirate l’accès à un système symbolique visuel. Ce repère dans le temps lui permettra en premier lieu de s’auto-rassurer. En connaissant très bien la séquence de ce qu’il a à faire, ton enfant évitera se demander ou de s’inquiéter de ce qui viendra après. Ainsi, son esprit sera libéré et il sera mieux disposé à s’investir dans ses apprentissages. Même si ton perroquet intérieur te confie : « Je peux pas croire que je répète toujours le même discours. Pourtant, il doit bien les connaitre, les étapes de la routine, ça fait 6 mois que c’est la même chose ! », aie en tête que la notion de temps est abstraite pour ton enfant.

Ainsi, un calendrier de routine vient permettre d’intégrer ce concept qu’il ne maitrise pas encore tout à fait, et ce, en utilisant plusieurs de ses sens :

  • le sens auditif : le fait que tu lui expliques avec des mots, à l’avance, la routine qu’il devra réaliser crée la prévisibilité, ce qui est rassurant pour l’enfant et permet l’intégration de la routine.
  • le sens visuel : le fait qu’il puisse se référer aux images pour savoir où il est rendu dans ses étapes lui donne un repère clair et cohérent avec ce que son parent attend de lui. L’image lui offre un rappel, sans que ce soit le parent qui intervienne.
  • le sens kinesthésique : le fait de pouvoir déplacer les images quand la tâche est réalisée lui permet de s’attribuer sa réussite. Cette expérience concrète lui démontre qu’il est autonome.

Savais-tu qu’un perroquet peut vivre jusqu’à 80 ans ? Si votre dyade est bien implantée, elle pourrait devenir un mode d’interaction et peut-être même venir freiner le développement optimal de l’autonomie de ton enfant. Pourquoi ne pas lui permettre de développer des stratégies pour qu’il puisse éventuellement voler de ses propres ailes ?

Bon retour à la routine !

Andrée-Ann Proulx, éducatrice spécialisée

Andrée-Ann Proulx est une éducatrice spécialisée et une maman x 2 bienveillante, responsabilisante et ricaneuse. Auteure jeunesse, coach familial et animatrice, elle se passionne pour le développement du plein potentiel des familles et des enfants qu’elle côtoie.